Masque a gaz : Ce que vous devez savoir sur les masques à gaz

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Il est naturel qu’avec la menace du terrorisme biologique ou chimique, on parle beaucoup de masques à gaz. Avant de prendre la décision d’acheter et d’utiliser un masque à gaz, il est important de comprendre la technologie qui se cache derrière les différents types d’équipements disponibles. Il est également important de comprendre qu’un masque à gaz seul ne donnera pas une protection adéquate contre la contamination biologique ou chimique. Même l’utilisation d’une combinaison de protection ne donnera qu’une certaine protection contre les contaminants en suspension dans l’air. La seule façon d’être totalement protégé est d’utiliser une combinaison qui couvre entièrement l’utilisateur et qui est étanche à l’air, ce qui signifie que l’utilisation d’un appareil respiratoire autonome est nécessaire. Malheureusement, ce type d’équipement est très coûteux et n’est pas pratique pour un usage civil (voir la discussion ci-dessous). Vous ne devez pas vous attendre à pouvoir rester dans une zone touchée pendant une période donnée sans ce type d’équipement.

Aperçu des différents types de masques à gaz

Le type de masque à gaz le moins efficace est connu sous le nom de demi-masque respiratoire à épuration d’air. Ceux-ci couvrent le nez et la bouche, permettant à l’utilisateur de respirer à travers le système de filtration du masque. Cependant, de nombreux agents chimiques et biologiques utilisent les yeux comme point d’entrée, ce qui entraîne une contamination.

Un type de masque plus efficace est connu sous le nom de masque complet de purification de l’air. Ces appareils fournissent un masque facial transparent ou des pièces oculaires transparentes qui protègent les yeux, ainsi que le nez et la bouche. Le problème avec ces appareils de protection respiratoire est qu’ils peuvent fuir soit à cause d’un mauvais ajustement, soit à cause d’une fissure ou d’un trou sur le masque.

Le respirateur à adduction d’air permet de résoudre le problème des fuites. Il utilise le même type de filtre que celui d’une cartouche à piles, avec un ventilateur qui force l’air à passer à travers. L’avantage est la pression positive créée par le système qui garantit que toute fuite dans le masque libère de l’air purifié plutôt que de laisser entrer l’air contaminé de l’environnement. C’est souvent la seule option pour les nourrissons et les enfants car leur petit visage rend les masques difficiles à mettre en place de manière fiable. Quiconque envisage d’utiliser ce type de masque à gaz doit considérer que le flux d’air constant à travers le filtre signifie que le filtre doit être remplacé plus fréquemment. Considérez également que si les piles s’usent, le système ne fonctionnera plus.

Le système le plus efficace est connu sous le nom de SCBA, ou appareil respiratoire autonome. Dans un système ARI, le réservoir d’air contient de l’air purifié à haute pression qui fournit une pression positive constante au masque facial. Tout en offrant la meilleure protection, un système ARI est coûteux et peu pratique pour un usage civil. Les réservoirs sont lourds et encombrants et ne contiennent, au mieux, que 60 minutes d’air. Ils peuvent être utiles pour la plongée ou la lutte contre les incendies, mais pour les civils ou les soldats sur le champ de bataille, un système d’ARI est presque impossible à gérer.

Comment fonctionne la filtration

En raison des problèmes liés aux systèmes d’ARI, le respirateur que vous êtes le plus susceptible d’utiliser sera doté d’un filtre qui purifie l’air que vous respirez. Les filtres à air peuvent utiliser une (ou plusieurs) des trois techniques suivantes pour éliminer les produits chimiques toxiques et les bactéries mortelles de l’air.

La filtration des particules est la plus simple des trois. Tenir un tissu ou un mouchoir sur votre bouche pour vous empêcher de respirer la poussière est un exemple de filtre à particules improvisé. Dans un masque à gaz conçu pour se prémunir contre une menace biologique, un filtre à particules très fin est utile. Une bactérie ou une spore de l’anthrax peut avoir une taille minimale de 1 micron. La plupart des filtres à particules biologiques éliminent des particules d’une taille aussi petite que 0,3 micron.

Une menace chimique nécessite une approche différente, car les brouillards ou les vapeurs chimiques sont largement immunisés contre la filtration des particules. L’approche la plus courante avec tout produit chimique organique est le charbon actif. Le charbon actif est un charbon qui a été traité à l’oxygène pour ouvrir les pores entre les atomes de carbone. Ces charbons dits actifs, ou activés, sont largement utilisés pour absorber les substances odorantes ou colorées des gaz ou des liquides. Lorsque certains produits chimiques, tels que les vapeurs de peinture ou les toxines nerveuses comme le sarin, passent à côté de la surface du carbone, ils s’y fixent et sont piégés. Le charbon actif est bon pour piéger ces produits chimiques organiques, mais beaucoup d’autres produits chimiques ne sont pas du tout attirés par le carbone et passent à travers. Cela signifie qu’un filtre à charbon actif éliminera certaines impuretés, tout en en ignorant d’autres. Cela signifie également qu’une fois que tous les sites de liaison du charbon actif sont remplis, le filtre cesse de fonctionner et doit être remplacé.

La troisième technique implique la destruction par réaction chimique. Cette technique a été adoptée dans certains des premiers équipements de protection. Dans les appareils respiratoires industriels, vous pouvez choisir parmi une variété de filtres, en fonction du produit chimique que vous devez éliminer. Les différents filtres sont codés par couleur selon les normes du NIOSH pour des éléments comme les acides et l’ammoniac. Il peut être difficile de décider quel filtre utiliser, car lors d’une attaque, le produit chimique utilisé est inconnu au préalable.

Articles similaires

meteo
Vie pratique

Avoir une idée de la météo avant de sortir

Il est fréquent de prendre une décision de voyage de façon spontanée. Cependant, avant d’établir vos programmes, essayez d’avoir une idée plus ou moins précise de la météo. Cette astuce vous présente de nombreux avantages. En voici quelques-uns. Connaître les

Formation

Pourquoi vous devriez engager un déménageur sûr

Pourquoi c’est une bonne idée d’engager un déménageur sûr Un déménagement peut être un processus stressant. C’est encore plus stressant lorsque vous avez un tas de choses lourdes à déplacer. L’une des choses les plus difficiles à déplacer est votre