Quelles sont les qualités requises pour devenir œnologue ?

devenir oenologue

Un œnologue est celui qui détient la science du vin. C’est un expert en la matière et il est sollicité pour goûter, conseiller et tester, afin de toujours améliorer la qualité du produit. Il est présent à tous les niveaux du processus de fabrication du vin, et il est sollicité par toutes les entreprises de production et les viticulteurs pour s’assurer de la qualité du vin. Du choix des cépages aux procédés de traitement, il a diverses missions.

Le métier d’œnologue : en quoi ça consiste ?

L’œnologie consiste à étudier le vin dans toute sa splendeur. L’œnologue peut être joint par un viticulteur afin d’être son conseillé ou son consultant. Il peut aussi donner des conseils aux professionnels sur la nature des cépages, ou du terroir.

Grâce à ses formations diplômantes, ses missions sont multiples. Ça peut aller du choix des terres au traitement des vignes. Aussi il peut contrôler la qualité du raisin et va établir le calendrier des vendanges. Outre cela, il va faire une analyse du bon vin, examiner sa qualité et une fois en bouteille, il se chargera de faire des dégustations et de faire découvrir le vin aux clients tout en conseillant sur de bons accords mets et vins.

Qu’est-ce que l’on retiendra des fonctions d’un bon œnologue ?

  • Le choix des cépages
  • Le choix de la terre pour la plantation de vignes
  • Le traitement des vignes et le contrôle de la maturité des raisons
  • L’établissement des dates de vendages
  • L’assistance pour choisir les fûts lors de la fermentation
  • Effectuer des analyse
  • S’assurer de la propriété du vin
  • Goûter le vin à chaque étape, proposer des dégustations et faire goûter le breuvage aux clients.

Les formations pour devenir œnologue

Pour se former à la filière du vin et des spiritueux, et ainsi devenir œnologue, il est indispensable d’avoir un diplôme national d’œnologue afin d’exercer dans le domaine. Cette spécialisation est destinée aux étudiants qui ont un bac +3 en biologie, en chimie ou en agronomie, avec une licence traditionnelle, un BTS, un DUT ou une licence pro. La formation va durer deux années.

Diplôme de niveau bac + 5 de formation œnologique, il faut préciser qu’il n’y a que 5 universités et 1 école d’ingénieur qui la proposent. Il s’agit donc de l’université de Reims, de la faculté d’œnologie de Bordeaux, de l’université Paul Sabatier de Toulouse, du Centre de formation et de recherche en œnologie de Montpellier 1, de l’institut Jules-Guyot à Dijon et enfin de l’école nationale supérieure d’agronomie de Montpellier.

Les débouchés du métier d’œnologue sont multiples. La majorité des diplômés sont des salariés mais les recrutements se font surtout chez les négociants, les exploitations viticoles ou encore les laboratoires privés. Toutefois, le secteur de la grande distribution ainsi que les fabricants de matériels de caves n’hésitent pas à faire appel à un bon œnologue.

Les qualités d’un bon œnologue ?

L’œnologue est un spécialiste du vin et du domaine viticole en général. Il a la capacité de distinguer vins et spiritueux et a une solide maîtrise des techniques de viticulture œnologie. Il a des connaissances en biochimie, en biologie de la vigne et du vin ainsi qu’en analyse chimique et microbiologique.

Maître en dégustation de vin, c’est son palais qu’il utilise. Aussi, il se doit d’avoir de la rigueur, de la patience, de la persévérance, du sens de l’organisation et du contact, de la méthode et surtout de la vigilance, afin de déceler les soucis d’élaboration.

Outre la dégustation, il est apte à donner des cours d’œnologie au sein d’un domaine viticole et est responsable de la mise en bouteille de vins par an.